Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

C'est vous qui le dites

ZTOOL, assise créative pour élève curieux

22 août 2019
Témoignages

A mi-chemin entre la table et la chaise, le « Ztool » réinvente le support de travail avec sa drôle de forme en S. Un bon support pour de nouvelles manières d’apprendre, bien adapté aux nouvelles générations, comme nous l’explique « Maîtresse Ecline ». Directrice d’école primaire en Suisse et enseignante, elle vient de tester deux Ztools pendant l’année et compte bien renouveler l’expérience l’année prochaine !

Comment s’est déroulée l’intégration des ZTools au sein de votre classe ?

Maîtresse Ecline : J’ai expérimenté deux ZTools dans ma classe de sixième, l’équivalent d’une classe de CM1 en France, pendant un peu plus d’un mois. 14 élèves de 10 ans ont ainsi bénéficié de ce support. C’était tout nouveau pour moi comme pour eux, même si j’étais déjà engagée dans un aménagement de classe « semi-flexible ».

C’est-à-dire… Qu’entendez-vous par « semi-flexible » ?

Maîtresse Ecline : Contrairement à l’approche initiale du flexible, les élèves ont encore une place définie dans ma classe. J’ai conservé des bancs en face du tableau central, avec des pupitres pour ranger les affaires personnelles. Mais c’est la seule partie « classique » de l’aménagement. Je propose plusieurs espaces d’apprentissage avec différentes assises. Derrière le tableau central et les pupitres, j’ai installé une zone d’assise au sol avec une table basse et des coussins à picots. Sur le côté de la classe, des chaises et des ballons d’assise et maintenant deux ZTools, permettent aux enfants d’utiliser le rebord de la fenêtre comme un support d’écriture. C’est un coin très lumineux. Les élèves disposent aussi de deux ordinateurs qu’ils utilisent à tour de rôle.

Comment avez-vous inclus le ZTool dans votre pédagogie ?

Maîtresse Ecline : Il y a des petits rituels à respecter. En début de journée, je partage avec la classe la leçon du jour. Les élèves sont alors à leur place, assis derrière leur pupitre. Mais pour le reste de la journée, pendant les ateliers ou dans leur temps libre, ils s’assoient où ils le souhaitent. Les ZTools sont à leur entière disposition. Ce qui est amusant c’est qu’ils ont été très créatifs dans la façon de l’utiliser au quotidien.

Comment les élèves se sont-ils appropriés le Ztool ?

Maîtresse Ecline : Ils ont vu par exemple qu’il était possible de se mettre en tailleur, c’est-à-dire de croiser les jambes autour de l’assise. Un autre élève s’est assis sur le ZTool et a étendu ses jambes et s’est appuyé contre le mur ! Mais le plus surprenant, ce sont deux élèves qui ont mis les ZTools face à face pour se rapprocher et mettre en commun leur surface de travail. Elles ont ainsi recréé une petite table. Le plus surprenant est d’observer certains élèves qui n’avaient jamais choisi d’assise flexibles utiliser spontanément les ZTools. L’avantage de ce support est d’être très stable, quand des coussins à picots ou à des balles d’assise ont pour vocation de créer un léger balancement… Pour certains élèves, il est plus confortable de rester dans une position stable pour apprendre. D’autres non. C’est à eux de choisir.

Avez-vous instauré un rituel pour utiliser et ranger le ZTool ?

Maîtresse Ecline : Je n’ai pas eu à le faire, car les élèves sont très autonomes. Comme pour les autres assises, ils ont appris à partager sans se poser de question. En fin de journée, chacun range ce qu’il a déplacé. Après, j’ai la chance d’avoir une petite classe de seulement 14 élèves. Une classe de 20 ou 25 enfants demanderait un peu plus d’organisation !

Quel bilan faites-vous de cette expérience ?

Maîtresse Ecline : Je suis très contente ! Les élèves ont vraiment compris l’intérêt du Ztool et ils testent de nouvelles positions. L’aménagement flexible correspond bien à notre époque. Il y a quinze ans à peine, les élèves pouvaient rester sans bouger plus longtemps. Aujourd’hui, ils « zappent ». On ne peut plus garder un élève à sa place sans qu’il puisse bouger ou s’exprimer. Il faut apporter autre chose qu’une chaise et une table dans leur quotidien.

Comment envisagez-vous votre prochaine rentrée ?

Maîtresse Ecline : Je vais bien sûr poursuivre l’expérimentation des ZTools. Deux tabourets Mogoo vont intégrer ma classe en septembre. En tant que directrice d’école, je prévois de partager cette vision semi-flexible de la classe et les différents supports d’assise avec mes collègues. Faire évoluer notre enseignement avec les nouveaux besoins des élèves est un défi quotidien pour tous les enseignants.

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Vous allez aimer aussi...

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire