Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Éducation

Le « Flexible Seating » : un nouveau concept d’aménagement de la classe

26 mars 2018
Nouvelles classes
Flexible Seating

Flexible Seating… Classe ou aménagement flexible, ces termes vous parlent-il ?
Le concept vient d’outre-Atlantique et consiste à organiser la salle de classe de manière à offrir aux élèves le choix dans leur posture durant la journée. Bienfaits pour la santé, attention stimulée, cette nouvelle manière d’apprendre marque aussi un grand pas vers l’autonomie.

A quoi ressemble une classe où l’on pratique le « Flexible Seating » ?

Nous avons tous en tête l’image d’une classe avec : les pupitres alignés, les chaises et les tables solidarisées, une seule posture possible pour les élèves : assis face au bureau de l’enseignant. Une classe organisée en Flexible Seating se présente exactement à l’inverse : on peut y travailler debout, assis par terre, sur une chaise, lové dans un canapé, calé entre deux coussins… et bien sûr, changer de position au gré des activités. On y trouve la palette la plus large de mobilier et d’équipement, qui ne sont pas sans rappeler (un peu) le salon de la maison : sofa, poufs, tabourets, tapis, bean bags, etc.

Le Flexible Seating : une philosophie différente

Les relations entre les élèves et enseignants sont différentes. La dynamique de groupe est renforcée dans une salle de classe où l’on a supprimé l’alignement des postes de travail. Chacun est au cœur de cette nouvelle classe. Moins de rigidités, davantage d’interactions sont bien des tendances que l’on retrouve dans le monde professionnel : conduite de projet, agilité et travail collaboratif.

La santé passe par le mouvement

Etre assis 8 heures durant est néfaste pour la santé. Bon nombre d’experts médicaux décrivent les effets d’une position statique assise prolongée : troubles musculo-squelettiques, hypertension, cholestérol, glycémie, triglycérides, impacts sur le système cardio vasculaire, mauvaise posture dorsale, obésité etc.

Une étude publiée en 2009 dans le British Medical Journal (Dr Len Kravitz) estimait déjà que « les adultes, et plus encore les enfants, doivent éviter une trop longue position assise. Si nous ne bougeons pas suffisamment durant la journée, des changements s’opèrent dans notre organisme et nous nous augmentons nos risques de prédisposition à la maladie. »

James Levine, co-directeur de la Clinique Mayo (Arizona State University) a conduit des recherches approfondies des effets sur la santé de la position assise et a même écrit un livre sur le sujet. Il insiste sur le fait que notre organisme, au niveau moléculaire, est fait pour être en permanence en mouvement : l’immobilité prolongée lui envoie un signal néfaste. En 2015, il écrit : « Debout, être assis n’est pas un mode de vie » !

Le Flexible Seating pour développer l’attention

En 1912, Maria Montessori observait déjà les effets néfastes de plusieurs heures de position assise et statique sur ses élèves : ils étaient agités, bougeaient sans raison, ou au contraire se montraient complètement amorphes…

Un constat empirique que partagent sans doute de nombreux enseignants, corroboré depuis par des études : la Clinique Mayo a conduit une observation sur 300 élèves pendant une année scolaire et mis en évidence une amélioration de 12% dans leur capacité d’attention dès lors qu’il leur était possible de changer de posture. Tout se passe comme si, en opérant des mouvements, le corps relançait l’activité du cerveau. La possibilité de travailler tour à tour debout, étendu ou assis et de changer de posture dans la classe favorise la concentration et l’intérêt des élèves

Très concrètement, certains enseignants ont pu noter que :

  • Les élèves semblent plus heureux et plus engagés à l’école
  • Les élèves participent plus en classe et poussent leurs réflexions davantage
  • Le positionnement favorise les discussions et les échanges constructifs
  • Il y a moins de mouvements pour le simple plaisir de bouger, moins de navettes vers les toilettes…

Le choix pour développer son autonomie…

Lorsqu’il arrive en classe, l’élève doit opérer un choix : où et comment va-t-il s’installer ? Avec le temps, il va peu à peu apprendre à se connaître et à savoir ce qui lui réussit le mieux. Il va par exemple observer que, le matin, il éprouve moins de besoin de bouger que l’après-midi… ou alors que les conditions optimales pour apprendre une leçon de grammaire, c’est d’être assis dans le canapé… Savoir choisir ce qui est mieux pour soi est un grand pas vers l’autonomie.
Kayla Delzer, qui collabore à Edsurge, magazine en ligne américain référent dans l'éducation et la technologie écrit : « Si nous voulons vraiment préparer les élèves pour le monde réel, nous devons les immerger dans un environnement dynamique et réactif qui reflète la vie en dehors de la classe. Et comment est la vie en dehors de la classe ? Il faut faire de nombreux choix, et chacun est responsable de sa propre formation. Un étudiant visitant ma classe m’a dit un jour : « c’est comme si vous traitiez vos élèves comme de petits adultes. Dans la mesure où ma manière d’enseigner avait changé, ma classe devait faire de même. »

Que pensent les parents du Flexible Seating ?

« De mon point de vue de parent j’ai vraiment apprécié cette initiative. Lorsque j’ai vu toutes les possibilités différentes qui étaient proposées dans la classe, j’ai vraiment trouvé que tout cela avait du sens. Aller au-devant des besoins des enfants et leur permettre de décider de ce qui est le mieux pour eux pour apprendre durant la journée. Ma fille est revenue à la maison enchantée d’avoir pu choisir où s’asseoir, et la perspective de ne pas avoir à rester assise de longues heures dans la journée semble l’aider à mieux se concentrer… »

Alors que l’organisation de la salle de classe avait peu évolué, il semble qu’un nombre croissant d’enseignants français adopte le Flexible Seating… Et les actes précèdent les mots, puisque cette nouvelle pratique peine à trouver une traduction française qui fasse l’unanimité chez ses supporters. Une page Facebook francophone lui est consacrée, et sa fréquentation traduit un engouement certain.

Et vous ? Que pensez-vous du concept « flexible seating » ? Vous avez déjà testé ?

 

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Array
Auteur : Catherine

Chargée de communication

#Sportive #Impliquée #Curieuse

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire