Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Éducation

Quels aménagements pour les classes ULIS ?

18 juin 2018
Nouvelles classes

Plus de 300 000 élèves suivent leur scolarité grâce aux ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire). C'est deux fois plus qu'il y a 10 ans. Il en existe aussi bien dans le premier que dans le second degré. En matière d’aménagement, les classes ULIS peuvent connaître des configurations très différentes, en fonction des profils et des besoins des élèves en situation de handicap qu'elles accueillent.

ULIS, qu'est-ce que c'est ?

Le service public de l’éducation doit assurer l’inclusion de tous les enfants, quel que soit le handicap. ULIS est un des dispositifs qui permet la mise en oeuvre de cette mission. Chaque ULIS porte un projet pédagogique spécifique, partie intégrante du projet de l’établissement qui l’accueille.

Les élèves scolarisés en classes ULIS

Les enfants et adolescents concernés peuvent connaître des handicaps très différents : troubles des fonctions cognitives ou mentales, troubles du langage et des apprentissages, troubles envahissants du développement (dont l'autisme), troubles des fonctions motrices, auditives ou visuelles, ou enfin troubles multiples associés. Ils sont scolarisés en petits groupes d’élèves présentant des troubles compatibles. La mixité des handicaps est donc possible. Mais il existe aussi des ULIS spécifiques pouvant par exemple réunir uniquement des élèves touchés par des troubles du langage et des apprentissages, ou des troubles des fonctions motrices.

ULIS : des apprentissages et un accompagnement adaptés

Les élèves des ULIS sont à l’école pour acquérir des compétences sociales et scolaires. Ils suivent une partie des cours dans les classes ordinaires, les professeurs répondant à leurs besoins particuliers en termes d'adaptations pédagogiques. L'inclusion peut se dérouler sans aménagement ou avec le soutien d’une Assistante de Vie Sociale (AVS) si cela s'avère nécessaire. Les élèves bénéficient aussi de temps de regroupement dans une salle dédiée à l'ULIS. L'enseignement est alors dispensé par le "coordonnateur", professeur spécialisé et cheville ouvrière du dispositif.

La spécificité du handicap de chaque élève, le rythme d'apprentissage, les compétences l’âge et le niveau scolaire constituent autant d’éléments pris en compte.  Si les ULIS regroupent des enfants ou adolescents de toutes les divisions, ils sont généralement inscrits dans la classe correspondant à leur âge.

ULIS : Les missions de l'enseignant coordonnateur

Le professeur coordonnateur tient un rôle clé dans le dispositif ULIS. En plus d'assurer l'enseignement adapté aux élèves lors des temps de regroupement, il est considéré comme une personne ressource essentielle pour les professeurs accueillant les élèves souffrant de handicap au sein de classe classique. C'est aussi lui qui planifie les interventions des AVS et qui fait le lien avec les partenaires extérieurs. Il organise enfin le travail des élèves en fonction des indications spécifiées dans le projet Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS).

Le PPS : Projet Personnalisé de Scolarisation

Le PPS fixe la feuille de route du parcours de scolarisation de l'élève. Il est élaboré par l'équipe pluridisciplinaire de la Maison Départementale des Personnes Handicapées, à partir de l'analyse ses besoins. Le PPS définit les modalités de déroulement de la scolarité (aménagements pédagogiques, recours à un matériel adapté, recours à l'aide humaine individuelle ou mutualisée).

5 astuces pour aménager les classes ULIS

Les classes ULIS sont souvent de simples salles de cours. Quelques astuces permettent néanmoins de les aménager afin de répondre aux spécificités du dispositif.

ULIS : créer des espaces délimités

Que l'ULIS soit polyvalente ou spécifique, il est essentiel que les différents espaces soient clairement définis dans la salle de regroupement. Espaces de travail individuel, espaces de travail en groupes de besoins, coin ordinateurs, coin sensoriel et coin jeux de société en primaire... Délimiter les zones d'activités permet de donner des repères aux élèves. En pénétrant dans un espace, ils doivent comprendre ce qu'on attend d’eux.

ULIS : utilisez des tableaux mobiles

Lorsque les troubles des élèves sont compatibles avec cet agencement, certains professeurs spécialisés utilisent dans leur classe plusieurs tableaux mobiles, en complément du tableau fixe. Chaque groupe de besoins pourra ainsi bénéficier de son tableau, avec ses propres consignes. Le tableau mobile a aussi l'avantage de pouvoir être placé en retrait si une activité est génératrice de bruit.

ULIS : aménagez un espace informatique

L'espace informatique est central dans toute salle de regroupement ULIS. Les ordinateurs équipés de logiciels spécifiques selon les handicaps constituent en effet des outils très efficaces pour l'apprentissage. Le numérique offre des solutions personnalisées. Lorsque c'est possible, des établissements du secondaire profitent même d'une salle attenante à la salle de regroupement pour en faire un espace numérique dédié au travail en autonomie. On peut y trouver une armoire pour les ordinateurs portables des élèves, des packs de logiciels de reconnaissance vocale, des souris scanner, des clés USB équipés de logiciels spécifiques...

ULIS : privilégiez les tables réglables

Les tables réglables sont incontournables pour les élèves à mobilité réduite.  Elles doivent être installées dans la salle ULIS mais aussi dans les salles de cours classiques pour les temps où les élèves rejoignent leurs classes de référence. Pour des questions pratiques, les tables réglables sont souvent placées devant. Néanmoins, il est important de s’assurer que les enfants et adolescents qui en bénéficient ne sont pas coupés des autres élèves, pour une réelle inclusion. Ces tables peuvent même intégrer des îlots dans le cas où la classe serait organisée ainsi.

L'aménagement pour les élèves avec TSA (trouble du spectre de l'autisme)

L'hypersensibilité sensorielle est une caractéristique des personnes connaissant un trouble du spectre de l'autisme. L'enfant ou l'adolescent percevra de façon très (voire trop) intense la lumière, le bruit, les odeurs. Il peut se sentir submergé par un excès d'informations sensorielles. Ces éléments doivent être pris en compte dans l'aménagement de la classe. L'élève avec TSA peut aussi être plus sujet à la distractibilité. Il pourrait donc s'avérer judicieux d'isoler son bureau du reste du groupe tout en évitant, par exemple, de le placer à côté d'une fenêtre par laquelle il pourrait être tenté d’observer la vie à l'extérieur.

Et vous, comment avez-vous aménagé votre salle ULIS ? Quels critères avez-vous dû prendre en compte ? 

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Array
Auteur : Marie

Traffic Manager

#Rêveuse #Ambitieuse #Engagée

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire