Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Maternelle

7 astuces pour organiser votre classe Montessori

4 septembre 2018
Nouvelles classes
Classe Montessori

Publié le 26/03/2018, mis à jour le 04/09/2018

Développer la confiance en soi et l’autonomie, en permettant à un enfant de progresser à son propre rythme et d’apprendre de ses expériences. La philosophie de l’éducation développée par Maria Montessori à l’orée du 20e siècle séduit toujours plus de parents et de professionnels de l’enfance.

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source qu’on laisse jaillir », disait à l’époque Maria Montessori.

Une phrase qui résume à elle seule les fondements de sa théorie. Pour la première femme médecin en Italie, il faut avant tout libérer le potentiel des enfants.

« Éduquer, ce n’est pas dresser », rappelle ainsi celle qui ouvre sa première Maison des enfants en 1907 sur deux principes fondateurs : mettre un matériel adapté à disposition des élèves et les laisser choisir les activités auxquelles ils veulent participer. Depuis, plus de 20 000 écoles ont rejoint le mouvement.

Particulièrement exigeante, la méthode Montessori se traduit par une pédagogie alternative reposant sur l’environnement de l’enfant. La conception de l’espace éducatif constitue ainsi un enjeu important. Il doit être méticuleusement pensé, en fonction des finalités pédagogiques et dans le respect de ses principes fondateurs. Fort d’une capacité naturelle innée à apprendre, l’élève « absorberait » - « comme une éponge » disait Maria Montessori – les impressions données par son environnement.

Comment aménager une classe Montessori ?

Si l’environnement occupe une place prépondérante dans l’éveil et le développement des enfants, l’organisation d’un tel espace ne s’improvise pas. Une classe Montessori doit ainsi répondre à plusieurs exigences. En partant des objectifs pédagogiques de la méthode, découvrez comment aménager votre espace en conséquence.

1 | Suscitez l’envie de découvrir

Aiguiser la curiosité des enfants en leur donnant envie de découvrir, c’est l’un des objectifs fondateurs de la pédagogie Montessori. Le milieu dans lequel évoluent les enfants doit offrir de nombreuses possibilités d’expérimentation. La création d’espaces spécifiques, plus ou moins modulables, peut permettre de répondre à cet objectif : coin lecture muni de tapis de sol, espaces de travail en groupe, pôle informatique, tableaux effaçables… Pour susciter la curiosité, l’espace doit par ailleurs être décoré de manière attrayante, en jouant notamment sur les couleurs pour cultiver la beauté et l’harmonie et construire une atmosphère apaisante. 

2 | Faites entrer la vie dans la classe

Quelle plus belle fenêtre sur la vie pour nos enfants que celle qui leur permet de côtoyer la diversité du monde vivant dans leur école ! Oui, les fleurs, plantes et autres petits animaux ont leur place dans la salle de classe. Pour apprendre à les connaitre et à les respecter. Pour découvrir le sens des responsabilités et l’exercer fièrement. Autant d’expériences qui concourront à développer demain la conscience environnementale d’enfants devenus citoyens de notre planète.

3 | Encouragez l’autonomie

Pour permettre à un enfant de développer son indépendance et son autonomie, il faut lui offrir un environnement suffisamment sécurisé pour qu’il se sente autorisé à oser, à expérimenter et à sortir du « connu » sans intervention d’un adulte. En aménageant votre salle de classe avec des meubles bas facilement accessibles aux enfants, vous contribuerez par exemple à développer leur autonomie. En mettant à leur disposition des jeux et des livres en accès libre, vous leur donnerez implicitement l’autorisation d’expérimenter par leurs propres moyens. De quoi leur permettre de gagner en audace pour explorer la nouveauté sans peur de l’inconnu. 

4 | Permettez l’activité

Flexible, la classe Montessori doit être multiple. Elle doit permettre un vaste choix d’activités en offrant la possibilité de passer de l’une à l’autre dans la journée. Les enfants doivent ainsi pouvoir bouger facilement et la classe doit s’adapter aux différents scénarios. L’utilisation de tables et de chaises mobiles, que les enfants peuvent déplacer par eux-mêmes, constitue une excellente solution. Le flexible seating offre également des opportunités en permettant aux élèves de varier les postures - assis, debout, couché - en fonction des activités, grâce à du matériel adapté : chaises, tabourets tapis de sol…

5 | Transmettez la notion de responsabilité

Offrir un environnement organisé, lisible et ordonné aux enfants leur permet de trouver leurs repères et de gagner en confiance. Mais si les élèves ont le droit d’évoluer dans un environnement harmonieux, ils ont aussi le devoir de le maintenir pour continuer à en profiter. L’organisation de l’espace doit contribuer à les impliquer en développant leur sens des responsabilités. Les espaces de rangement des jeux Montessori, parcours de motricité et autres équipements seront ainsi rendus identifiables. Leur accessibilité sera également adaptée aux plus petits.

6 | Permettez l’accès à une grande diversité de matériels

Pierre angulaire de la théorie Montessori, le matériel pédagogique brille par sa richesse et sa diversité. Avec eux, les enfants peuvent développer leurs capacités d’observation, d’association et de coordination, aiguiser leurs connaissances des couleurs, des formes, des sons ou des nombres, travailler leur concentration, le repérage dans l’espace, le tri, le classement ou le vocabulaire géométrique et même découvrir la programmation informatique… autant d’opportunités pour mieux comprendre le monde qui les entoure. Evidemment, tous ces matériels doivent trouver une place fixe dans des rangements dédiés et identifiés par les enfants. En vrac, les matériels sensoriels, mathématiques, géographiques, du langage, zoologiques, botaniques remportent souvent un vif succès. Mention spéciale au matériel de la vie pratique, partie intégrante du matériel pédagogique de la méthode Montessori : les enfants sont responsabilisés au travers de tâches domestiques, reproduisant des gestes qu’ils observent à la maison, utilisant des balais, bassines et autres chiffons adaptés à leur morphologie.

7 | Respectez les individualités

Une classe Montessori mêle différents groupes d’âge et une multitude de centres d’intérêt. Après tout, à chaque enfant ses aspirations et son rythme de découverte ! Alors que la Méthode Montessori s’appuie pour beaucoup sur l’exploration individuelle, la classe doit pouvoir rassembler harmonieusement des mini-zones d’activités différentes et complémentaires. Alors qu’un enfant empile des blocs sur le sol de la zone d’activités motrices, les autres doivent pouvoir s’assoir à une table pour dessiner, pianoter sur un ordinateur à l’espace multimédia ou parcourir un livre en solitaire au « refuge ». Bref, dans la limite du respect du travail des autres, chacun doit pouvoir s’épanouir selon son rythme et selon ses centres d’intérêt.

Plus d’un siècle après la première « Casa Bambini », la méthode Montessori continue son développement. Et au même titre que d’autres pédagogies alternatives, elle suscite toujours autant de curiosité, de la part des parents comme des professionnels de l’éducation.

Que pensez-vous de la pédagogie Montessori ? Vos enfants l’ont-ils expérimentée ? Avez-vous enseigné dans une école Montessori ? Qu’en retirez-vous ?

 

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Array
Auteur : Margaux

Social Media Manager

#Souriante #Positive #Passionnée

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire