Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Primaire

5 astuces pour mettre en place des ceintures de compétences dans votre classe de CP

9 septembre 2019
Nouvelles Classes

Evaluer autrement vos élèves de CP, c’est possible ! Avec les ceintures de compétences, vos apprentis scripteurs comme lecteurs étudient en toute autonomie, travaillent en équipe et gagnent confiance en eux. Explications.

Les ceintures de compétences, késako ?

Il s’agit d’une méthode d’évaluation basée sur l’autonomie. L’idée : proposer à l’élève de s’autoévaluer par paliers de compétences au cours de l’année. Après un temps de découverte en groupe, l’élève s’attelle seul ou avec des camarades à un atelier pratique. Les niveaux sont représentés par un système de couleurs graduées, comme au judo.

 A chaque étape, le professeur confirme la progression de l’élève avant de lui proposer de nouvelles activités, cette fois-ci un peu plus difficiles. Cela vous semble encore abstrait ? On vous donne cinq conseils pour passer du concept à la réalité !

1 - Livret de ceintures et plan de travail : les outils incontournables

Pour mettre en place des ceintures en CP, il faut d’abord définir les compétences à acquérir par niveau : la ligne directrice ! Blanche, jaune, rose, verte, bleue… à vous de définir le nombre de paliers nécessaires au programme.

Seconde étape : le plan de travail. Il s’agit de représenter schématiquement les activités à réaliser. Il n’existe actuellement aucune norme définie mais vous pouvez retrouver des exemples de supports pédagogiques testés par des enseignants sur le site nosceintures2competences.org. Il est notamment conseillé d’établir un plan de travail par ceinture de compétences. L’élève perçoit ainsi l’objectif fixé comme plus accessible.

2 - Un matériel accessible à tous !

L’autonomie de l’élève passe aussi par la prise en main du matériel. Mais en CP, les élèves ne sont pas encore capables de lire ou d’écrire seuls. La solution ? Prévoir un code couleur et des pictogrammes en relation avec chaque plan de travail. Pour y voir plus clair, vous pouvez organiser des rangements à hauteur des élèves en réunissant le matériel par compétence (français, mathématique).

Ensuite, il suffit de prévoir une étiquette qui reprenne les mêmes repères que sur le plan de travail (nom de jeu, couleur de la ceinture de compétences, picto associé à l’activité, nombre de participants, etc.). Les élèves choisissent ainsi librement leur activité pour parvenir à l’objectif fixé sur plan de travail et passer à la ceinture supérieure.

3 – De nouveaux repères dans la classe

Autre astuce : jouer sur l’affichage pour motiver davantage les élèves. En cycle 2, vous pouvez par exemple présenter sur un mur les différentes couleurs de ceinture possibles en fonction des compétences. Les élèves comprennent ainsi en un coup d’œil la progression globale attendue.

De même, vous pouvez installer un tableau à double entrée avec le prénom des élèves et les compétences en cours d’apprentissage. Au croisement, la couleur de la ceinture indique le niveau actuel. L’élève peut suivre son évolution personnelle à chaque étape.

4 – Le tutorat au quotidien

Autre avantage des ceintures de compétences, elles favorisent le tutorat. Les élèves les plus avancés soutiennent ceux ayant des lacunes à comprendre l’exercice. Ces échanges renforcent la cohésion de la classe et libèrent du temps à l’enseignant. Il peut ainsi se positionner en « observateur » de la classe et coordonner les activités comme en témoigne Audrey, enseignante de classe de CP du Réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+). Pour elle, « il est important de laisser le droit à l’erreur ». Les élèves s’entraînent et surtout s’entraident.

5 – Des outils d’évaluation adéquats  

Avec les ceintures de compétences, l’élève sollicite de lui-même l’évaluation. Pour cela, il peut faire l’exercice et juger de son niveau. Afin de confirmer les acquis, vous pouvez proposer aux élèves de prendre en photo avec votre téléphone portable ou une tablette numérique l’exercice fini. Vous pouvez ainsi continuer à superviser la classe et évaluer plusieurs élèves en différé à la fin de la journée.

Par ailleurs, de nouveaux logiciels existent afin d’aider le professeur à mieux s’organiser dans cette méthode d’évaluation. Edumoov propose par exemple l’édition de bilans de compétences détaillées par élève selon la méthode des ceintures. Le logiciel est ensuite en mesure d’extraire un Livret scolaire unique (LSU) habilité par l’Education nationale. Une option pratique pour évaluer au plus près des besoins de vos élèves.

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Vous allez aimer aussi...

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire