Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Primaire

Entrez dans ma classe : une maîtresse Youtubeuse !

19 juin 2018
Nouvelles classes

Professeur des écoles, Jeanne avoue elle-même être « un peu trop passionnée » par son métier ! Tellement qu’elle a créé sa chaine Youtube pour partager des tranches de sa vie d’enseignante, ses pratiques pédagogiques et ses expérimentations. Entrez dans ma classe propose notamment une série de vidéos sur le flexible seating (classe flexible).

Entrez dans ma classe : focus sur le flexible seating

En 4 vidéos, Jeanne raconte son expérimentation du flexible seating avec une classe de CE1/CE2 de 24 élèves, égrenant de précieux conseils pour permettre aux enseignants de tenter à leur tour l’expérience.

Episode 1 : Comment aménager sa classe flexible ?

Avec le flexible seating, les élèves n’ont pas de place attitrée. Ce sont eux qui se déplacent vers les activités pédagogiques, et non les activités pédagogiques qui viennent à eux, comme nous l’expliquions dans un précédent billet sur le sujet. Jeanne a donc déplacé les meubles pour créer différents espaces dans sa classe :

  • un espace commun pour travailler avec un groupe de 8 élèves sur des notions spécifiques. Elle a choisi de disposer les tables en U afin de faciliter les échanges. Au milieu du U, elle a installé des tapis pour pouvoir se rassembler et discuter lorsque le passage à l’écrit n’est pas nécessaire.
  • une zone de concentration pour le travail individuel. Les tables sont installées face au mur pour que les élèves ne soient pas perturbés par ce qui se passe dans le reste de la classe.
  • un espace pour le travail en groupe et en autonomie. Jeanne l’a composé de 2 pôles de 4 places et de 2 pôles de 2 places.
  • un espace de découverte dédié notamment aux activités « Questionner le monde ». Il s’agit d’une table, sans chaises. La position debout facilite le déplacement vers le matériel et les ressources documentaires.
  • un coin lecture, confortable, agencé de fauteuils et de coussins. Il se situe à proximité immédiate des ordinateurs afin de pouvoir relier des casques audio et proposer de l’écoute musicale.
  • Un espace libre avec tapis consacré aux jeux et manipulations mathématiques.

Pour ce premier essai Jeanne a décidé de se passe de son bureau, même si généralement celui-ci disparaît avec le flexible seating.

Découvrez la vidéo « comment aménager sa classe flexible » en cliquant ici.

Episode 2 : Premières journées

Jeanne a commencé par expérimenter la mise en place d’une classe flexible sur 2 jours. Première étape la veille: vider les bureaux des élèves. Sans places fixes, ils n’ont plus besoins de leurs casiers. Sur une grande table, elle a placé les pochettes et les cahiers à récupérer en fonction des activités. En entrant dans la classe, les élèves ont choisi leur place. La maîtresse leur a présenté la vocation de chaque espace. Elle s’est fixé comme objectif que les élèves s’installent dans l’espace en U et dans l’espace individuel avec les cahiers du jour au moins une fois dans la journée. Pour organiser le déplacement entre les différents ateliers, elle a noté sur un tableau la composition des groupes d’élèves : 3 groupes de 8 eux-mêmes divisibles en 2. Au-dessus de chaque colonne, une ardoise indiquait l’activité proposée. A la fin d’un atelier, Jeanne déplaçait ces ardoises et les élèves rejoignaient leur nouvel espace de travail.

Découvrez la vidéo « Premières journées » en cliquant ici.

Episode 3 : une semaine de flexible seating

Pour l’organisation de la classe flexible sur une semaine, l’utilisation des ardoises indiquant l’atelier à rejoindre n’était plus adaptée. Jeanne a donc préparé une feuille de route hebdomadaire pour chaque élève. Ils savaient quel espace rejoindre une fois qu’une activité était terminée. Premier constat : les déplacements ont été assez rapides, la mise au travail aussi, même pour les activités individuelles en autonomie avec les cahiers du jour. Les élèves ont su adapter leur posture et leur attitude aux différents espaces de travail. Deuxième constat : le flexible seating semble avoir favorisé l’apprentissage de l’autonomie. Les élèves ne se trouvant pas dans le U avec la maîtresse devaient trouver par eux-mêmes des solutions s’ils se retrouvaient coincés. Et cela a fonctionné. Troisième constat : le fait de pouvoir se déplacer dans la classe au cours de la journée a été vécu positivement par les élèves les plus agités, leur mobilité étant justifiée. Avec le nouvel aménagement il peut aussi s’avérer plus simple de gérer les enfants les plus dissipés.   

Découvrez la vidéo « une semaine de flexible seating » en cliquant ici.

Episode 4 : l’heure du bilan

A la fin de la semaine Jeanne a pris de temps de faire le bilan avec sa classe sur cette expérimentation de flexible seating. Voilà ce que les élèves ont particulièrement apprécié :

  • l’accès aux ordinateurs au moins une fois par semaine
  • le fait de ne pas rester à leur bureau toute la journée
  • le travail en petit groupe dans le U avec l’enseignante et ce sentiment d’avoir « la maîtresse rien que pour soi »
  • les temps de lecture dans un endroit confortable et de travail sur l’écoute musicale en autonomie.

Quant à Jeanne, elle est enchantée et compte bien renouveler l’expérience à la rentrée !

Découvrez la vidéo « l’heure du bilan » en cliquant ici.

Et vous, avez-vous déjà expérimenté le flexible seating ? Cette autre manière d’enseigner a-t-elle été bénéfique pour vos élèves ? Qu’en avez-vous retiré personnellement ? Ces vidéos vous ont-elles donné envie de vous lancer ?

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Array
Auteur : Catherine

Chargée de communication

#Sportive #Impliquée #Curieuse

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire