Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Primaire

L’espace calme : un nécessaire havre de paix dans la classe

26 mars 2018
Aménagement 3D
Espace calme

Un jeu un peu remuant durant la récréation, une dispute entre élèves, l’excitation d’avant les vacances, une ambiance bruyante … et la pression monte… c’est crescendo et c’est contagieux ! La mauvaise nouvelle est que le calme ne reviendra pas spontanément : il faudra dire « stop » ! Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il y a des solutions, par exemple, l’installation d’un espace calme.

Qu’est-ce qu’un espace calme ?

Chacun en fonction de sa personnalité, du vécu de la journée, doit pouvoir, à un moment de la journée avoir un petit moment pour « décompresser ». Pour cela, l’aménagement d’un « coin calme » a fait ses preuves.

Il s’agit d’un endroit où un enfant peut s’isoler comme dans un cocon pour retrouver son calme, par exemple après un jeu un peu « remuant », ou parce que l’ambiance est à la surexcitation.
Se rendre dans l’espace calme n’est pas une sanction : c’est au contraire une opportunité donnée à l’enfant de se retrouver seul dans et de pouvoir diminuer son niveau d’énergie, retrouver un calme intérieur. Le séjour dans ce « sas de décompression » se conçoit comme une mini–retraite. Combien de temps ? 5, 10, 15 mn, le temps nécessaire pour revenir au calme.

Comment créer son havre de paix ?

Tout d’abord, choisir un endroit isolé de la classe. Ensuite, matérialiser cet endroit : soit en effectuant un marquage au sol avec du ruban adhésif de couleur, soit en positionnant des carrés ou des tapis colorés au sol. L’endroit doit envoyer un signal « maintenant, on se calme » ! Idéalement, ce coin est séparé du reste de la classe par des étagères, paravents, petites cloisons… suffisamment haut pour créer une impression de « bulle », mais pas trop pour permettre à l’enseignant de garder un œil sur l’enfant. Une petite note cocooning, matérialisée par exemple par quelques coussins ou poufs.

La règle du jeu

Le « coin calme » fait partie de l’éducation, de la prise d’autonomie progressive. Pour s’inscrire dans cette logique, il est lui aussi régi par une « règle du jeu ». Un impératif pour l’efficacité : s’y rendre seul. Pourquoi ? Parce que l’enfant, sera alors acteur de son retour à une sensation de calme et de paix intérieure qui lui sera agréable. De cette manière, le « coin calme » s’inscrit dans la progression vers l’autonomie et la maîtrise de soi.
S’y rendre spontanément ? Sur consigne de l’enseignant ? Une affiche peut se révéler utile pour rappeler à tous le « mode d’emploi » de l’espace calme.

Le calme, l’attention, la paix intérieure sont de plus en plus recherchés. Un nombre croissant d’enseignants font pratiquer à leurs élèves des séances de méditation en classe. Et si l’apprentissage du retour au calme dès le plus jeune âge générait chez ces adultes de demain, une réelle compétence ?

Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Comment est votre espace calme en classe ?

 

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Array
Auteur : Jennifer

Webdesigner

#Créative #Passionnée #Rigoureuse

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire