Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Secondaire

Collège Les Pinsons : l’aménagement flexible au service de la pédagogie

22 octobre 2018
Nouvelles classes

Si le collège Les Pinsons installé dans le centre de Strasbourg ne ressemble à aucun autre, c’est sans doute parce que l’établissement a été imaginé pour accueillir des enfants en rupture avec le système scolaire traditionnel, des enfants que le directeur préfère qualifier d’ « extraordinaires ». « Nous accueillons des élèves qui ne trouvent pas leur place dans un parcours classique, qui vivent mal leur scolarité, particulièrement au collège, et sont parfois sujets à la phobie scolaire », précise Amandine Urso, enseignante de l’enseignement secondaire depuis 12 ans et cofondatrice de l’établissement, situé à deux pas de la Cathédrale. Comme en Finlande, le collège Les Pinsons fonde sa pédagogie sur l’expérience des apprentissages. « Nous tentons de redonner du sens aux savoirs en travaillant sur des sujets et des projets transversaux, plutôt que sur des matières à proprement parler. Cette démarche est complétée par des cours de méthodologie en français, mathématiques et informatique, et des cours de langues. »  

Un aménagement imaginé pour les élèves

11 élèves, réunis au sein d’une classe multiniveaux, ont participé à la première rentrée de l’établissement en septembre dernier. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont rapidement investi les lieux, conçus à leur intention. L’entrée donne sur le foyer, cosy et accueillant. « Meublés de poufs, canapés et fauteuils, l’espace fait office de lieu de vie collectif, mais les enfants en ont aussi fait un lieu de travail et de jeu en détournant le mobilier, notamment. » Un vestiaire leur est aussi dédié, là où ils peuvent ranger leurs sacs, leurs trottinettes ou stocker les chaussons que certains aiment enfiler lorsqu’ils arrivent le matin.  Plus loin, la salle de classe est en mouvement constant. « Nous l’avons aménagé de tables mobiles pour multiplier les configurations de travail en fonction des besoins, et des boites en bois qui servent alternativement de tabourets ou de mini-tables. » On y étudie le français autant qu’on y organise des travaux de recherche ou des activités yoga. A chaque moment son aménagement. Pour répondre aux besoins des enfants, des élastiques ont également été tendus sous les bureaux. « Ils permettent aux élèves de gigoter pendant les cours afin d’évacuer les tensions. C’est moins cher qu’un bureau équipé d’un pédalier, et ça fonctionne ! »

Faciliter l’appropriation de l’espace

Pour Amandine Urso, l’appropriation par les élèves des lieux mis à leur disposition témoigne de la réussite de l’aménagement flexible imaginé au collège Les Pinsons. La cuisine en constitue un bon exemple. « Après avoir participé à la finition de la table centrale, les élèves ont décidé d’investir cette pièce pour réaliser leurs travaux pratiques. On partage désormais le goûter entre les peintures qui sèchent ». Même le bureau du directeur est pris d’assaut. « Ils s’y sont aussi installés à leur manière, viennent parfois y travailler », s’amuse-t-il. Pour faciliter la mobilité, mais aussi casser l’image qui colle à la peau de l’école, les portes ont aussi été remplacées par des cloisons amovibles.
Quand on aime un espace au point de se l’approprier, on finit par l’entretenir pour continuer à en profiter. Aux Pinsons, les élèves participent aux travaux ménagers, s’investissent dans l’organisation du lieu et débattent des aménagements. « Bien sûr, les premiers jours ont été difficiles, tempère Amandine Urso. Mais nous n’enregistrons aucune dégradation et les déchets atterrissent dans la poubelle, pas à côté. »

Une collaboration avec un atelier de design

Pour aménager l’espace, Le Collège Les Pinsons s’est attaché les services de l’atelier de design Newance. Une collaboration évidente pour l’équipe enseignante. « Dina et Benoit ont vite saisi notre intention. Nous sommes venus les rencontrer avec des photos dans le but de laver les représentations que nous cultivons tous des collèges. Ils ont ensuite travaillé sur les couleurs, les matières et les formes géométriques pour nous proposer un aménagement conçu sur la flexibilité, la mobilité. » Ponctué de plantes, l’aménagement fait la part belle aux bois et aux couleurs chatoyantes, pour offrir des espaces équilibrés, ergonomiques et ludiques, aussi beaux que pratiques, simples et détournables à l’envie. Quelques meubles simplement customisés avec les moyens du bord sont adossés à des éléments de mobilier imaginés sur mesure par Dina et Benoit. Et la collaboration n’est pas finie puisque l’atelier de design doit prochainement livrer une sculpture lumineuse spécifiquement imaginée pour le collège. « En multipliant les possibilités et en libérant les déplacements, l’aménagement flexible constitue la pierre angulaire de notre pédagogie », conclue Amandine Urso.

Que pensez-vous de l’aménagement imaginé pour cet établissement ?

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Array
Auteur : Margaux

Social Media Manager

#Souriante #Positive #Passionnée

Vous allez aimer aussi...

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire