Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Secondaire

Le coin sieste au service des étudiants !

3 mai 2018
Aménagement 3D

Comment l’aménagement intérieur des établissements d’enseignement supérieur conditionne-t-il le bien-être de leurs usagers ? » Car le campus n’est plus exclusivement destiné à la transmission du savoir et des connaissances : il est un lieu de vie à part entière ! A la croisée de plusieurs exigences : performance dans les études, optimisation des coûts et des surfaces, épanouissement personnel des étudiants, certaines bonnes pratiques ont été mises en évidence. Intéressons-nous à un exemple précis : l’installation de salles de sieste pour les étudiants.

Etudes et sommeil, posons le problème !

Entre les cours, le travail personnel, les examens, les activités alimentaires pour certains, les journées sont longues… et les nuits bien courtes, avec un tel rythme, rien d’étonnant à ce que 67% des étudiantes et 53% des étudiants disent souffrir d’épuisement (Observatoire de la Vie étudiante).

Une première en France : l'Université Jean Monnet de Saint Etienne

Une première en France : l’aménagement d’une salle de sieste à l’Université Jean Monnet de Saint Etienne. Alors que des étudiants en médecine épuisés s’endormaient pendant leurs révisions à la bibliothèque, 40 m2 leur sont maintenant dédiés pour les accueillir durant la journée, le temps de recharger les batteries…

Des matelas, des paravents et des petites tentes canadiennes pour des moments de repos confortables et isolés sont mis à la disposition des étudiants, dans une salle vouée au calme et à la récupération. Des ciels de lits, blancs immaculés, glissent jusqu’aux pieds de couchages bordés de tapis aux couleurs chatoyantes. Des paravents séparent les espaces bordés par de petites tentes canadiennes, pour que chacun conserve un peu d’intimité pour son sommeil.

Des variantes dans le monde

Les exemples anglo-saxons de coins siestes montrent une certaine inventivité, et de multiples variantes possibles. L’université d’East Anglia, au Royaume-Uni, et son “Nap Nook”, où les étudiants peuvent trouver des jumbo bags, des sofas, des oreillers et des masques pour les yeux, le tout isolé par des tentures noires. A l’université Saint Mark and Saint John à Plymouth, le principe est le même, avec des bougies parfumées en prime.

Il y a aussi, plus simplement, la formule de la Mount Royal University qui propose des fauteuils inclinés. Mais la sophistication extrême réside dans la version futuriste avec les Capsules-lits déjà adoptées chez Google ou au Huffington Post et en fonction dans les locaux de l’Université de Manchester au Royaume Uni, ceux de Queensland en Australie ou de Wesleyan aux Etats Unis…

Bien entendu, ces initiatives ne sont pas isolées, et elles s’inscrivent dans une vraie prise en compte du bien-être global des étudiants.

Car n’oublions pas que la manière d’appréhender le bien-être au travail se forge pour beaucoup durant les études supérieures et conditionne particulièrement les jeunes générations à se rendre et prendre du plaisir au travail à l’aube de leurs vies pros…

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Array
Auteur : Marie

Traffic Manager

#Rêveuse #Ambitieuse #Engagée

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire