Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Témoignages

Nos réponses à vos questions sur les aménagements de la classe flexible

12 avril 2021

« Classe de Demain » fête ses trois ans ! Si le blog a pu grandir ainsi, c’est grâce à vous, à vos témoignages, vos idées, vos suggestions... Pour marquer cette date, nous avons mis en ligne une petite vidéo dans laquelle Bertrand Chavanel, expert des aménagements éducatifs chez Manutan Collectivités, répond à vos interrogations concernant la classe flexible, et la possibilité de concilier classe flexible et protocole sanitaire. Vous retrouverez ci-dessous les différentes problématiques que vous avez abordées. Merci pour ces questions, car elles intéressent sûrement beaucoup d’enseignants !

 

 

Comment concilier la classe flexible et le protocole Covid ?

La classe flexible possède de nombreux atouts, même en regard des limitations dues à la pandémie actuelle :

1. La classe flexible pousse à l’autonomie des élèves et permet donc aux plus jeunes de mieux aborder la question de la pandémie :

  • Moins de stress grâce à une meilleure compréhension
  • Plus d’efficacité dans les gestes barrières en classe grâce à une meilleure appropriation (il ne s’agit pas que d’un rituel)

2. La classe flexible permet de limiter le brassage des élèves en classe :

  • si l’on veille à constituer des groupes de travail (de 4 élèves) identiques tout au long d’une même semaine par exemple
  • un meilleur suivi potentiel des clusters ou groupes de transmission au sein d’une classe

3. La classe flexible permet de diminuer le stress des élèves :

  • Meilleure gestion des énergies individuelles (la liberté de postures ou les assises dynamiques en classe permettent de canaliser de nombreuses anxiétés)
  • Réassurance collective par la constitution de groupes restreints réguliers (au minimum durant une semaine) avec lequel on se familiarise plus facilement et au sein duquel on stabilise les repères

4. Gestion tournante des outils et espaces :

  • Moyennant un peu d’organisation, on peut laisser des espaces ou des outils non utilisés pendant quelques temps afin qu’ils soient nettoyés avant nouvel usage
  • La modification du temps scolaire simplifiée, car propre à l’organisation de la classe flexible, permet aussi de réduire les temps de présence en proximité forte et donc de réduire les risques de contamination en classe

Quoi qu’il en soit, il est impératif de rappeler que les facteurs de transmission de la COVID 19 restent très difficiles à combattre en milieu collectif. Seuls des éléments de suivi statistiques et médicaux réguliers (tests, traçage des symptômes et contacts, respect strict des gestes barrières (dont l’aération des locaux) …) seront à même de permettre la sécurisation des activités.

Pour mémoire, nous avons publié en septembre 2020 une vidéo sur le sujet permettant de mieux contextualiser la réflexion suite collaboration avec le ministère de l’Education Nationale : https://youtu.be/KIS31vVshXw

Quel financement pour les équipements et aménagements d’une classe flexible ?

Vous nous avez demandé si les communes financent le matériel utilisé pour l’aménagement d’une classe flexible. Chez Manutan Collectivités, les collectivités ont toujours participé au financement des projets.
 

Quel équipement pour se lancer dans la classe flexible ?

Vous nous demandez souvent s’il existe une liste de matériel pour débuter une classe flexible. Il n’est pas possible de dresser, a priori, une liste de produits qui vont constituer la transformation attendue dans le cadre de la mise en place d’une classe flexible, car cela dépend étroitement des pratiques pédagogiques que l’on souhaite mettre en œuvre. Toutefois, certains équipements peuvent faciliter la mise en place de nouvelles pratiques et usages, et symboliser le changement souhaité. De leur équilibre (c’est un « mix », chaque composant compte) et leur pertinence (rapport aux pratiques) dépendra l’efficacité de l’aménagement :

  • La multiplication et la variété des surfaces d’écritures (mur d’écriture, tableaux sur roulettes, surfaces d’écritures intégrées à certains mobiliers…)
  • La mise à disposition d’assises variées (dynamiques, relax, réglables, selon des hauteurs différentes …)
  • La mise en œuvre de surfaces de travail flexibles et variées (y compris les tables) afin de moduler les postures, les situations de production et de partage
  • L’intégration des outils multimedia dans la classe (certains logiciels ou matériels peuvent véritablement porter les nouvelles pratiques)
  • Les accessoires et équipements de rangement pédagogiques (souvent en mode « do it yourself »)
  • L’ambiance par la décoration mais aussi la signalétique (déterminante pour comprendre l’intérêt d’un espace et s’y conformer de manière intuitive), afin de favoriser des immersions thématiques ou créant des effets de rupture par rapport à des espaces d’apprentissage standard. Voir notamment trois approches thématiques inspirantes et impliquantes pour libérer et focaliser les énergies par exemple :

- Le rapport à la nature dans la classe (végétalisation, espace extérieur, monde animal, développement durable …)

- Le rapport au jeu (impact du ludique dans les apprentissage, modes de communication générationnels induits (voir jeux vidéo))

- Le rapport à l’art et à la créativité en classe (découverte de ses aspirations et sensibilités personnelles, ouverture d’esprit …)

  • La qualité de l’air dans la classe (température, aération …)
  • La lumière (qualité de l’éclairage et rapport à la physiologie de chacun)
  • L’acoustique (insonorisation de la classe ou gestion des réverbérations du son par exemple)

Nous avons publié deux livres blancs que nous recommandons pour appréhender (autant que possible) un processus complet et efficace de construction de la classe flexible. Ces documents, ainsi que les pages web dédiées sur notre site  mais aussi ce blog, disposent de nombreux exemples de produits pour alimenter et faire aboutir votre réflexion.

Quel est la réglementation en vigueur pour le mobilier scolaire ?
 

Il existe de très nombreuses réglementations en matière d’équipement des espaces scolaires et publics, il n’est pas possible d’en dresser une liste ou même une synthèse. Ci-dessous quatre points de vigilance toutefois :

  • Le classement au feu (risque d’incendie)
  • Les émanations et matériaux à risque (risque sanitaire)
  • Les éléments de finitions, modes d’usages et de solidité (exposition aux risques d’accidents)
  • Les conditions d’entretien et d’hygiène

Comment aménager une classe flexible dans une petite classe ?

Vous nous avez confié vos difficultés concernant l’aménagement d’une classe flexible dans une petite classe (23 élèves dans 30 m2 par exemple).

Il est certain que la surface est un élément important. Mais elle peut être aménagée en modifiant notamment le principe de places dédiées à chaque élève, au bénéfice de postes non attitrés. De plus, tous les postes ne sont plus des ensembles «  chaise-table » ou « assise-surface de travail individuelle ».

En scindant l’espace de la salle de classe en micro zones où l’on peut exercer des activités bien identifiées mais globalisantes (une zone « Présenter », une zone « Rechercher », une zone « Co-produire », une zone « Se ressourcer » …), on peut disposer de plusieurs façons de travailler qui vont rythmer le temps de classe mais aussi l’utilisation de la surface de classe. A noter qu’il faut toujours garder une zone dédiée à la production individuelle ; simplement, cette zone ne pourra contenir tous les élèves dans cet exercice en même temps (50% de l’effectif maximum semble être une bonne approche).
 

Au final de la reconstruction de l’espace, on gagne souvent de la place car on évite le « chaise-table » généralisé, et on dispose de zones avec un taux de « tassement » des élèves plus important : le seul impératif est de concevoir un pilotage pédagogique plus organisé via des ateliers en sous-groupe, et avec des temps collectifs « classe entière » beaucoup plus rares.

Est-il intéressant de travailler en îlot en classe flexible ?

Travailler en ilots ou ateliers est l’un des principes de base de la classe flexible. Cela permet de consacrer les activités et de rendre les apprentissages plus autonomes avec le temps. C’est aussi un gage de variété d’activités et de mouvements physiques dans l’espace, des situations véritablement à même de permettre aux enfants de gérer leur énergie pour apprendre et partager, et non pour « se tenir tranquille ».

Comment se lancer dans la classe flexible pour la première fois ?

Au moment de se lancer dans l’aménagement d’une classe flexible pour la première fois, vous êtes nombreux à vous interroger sur la gestion des élèves en classe flexible et l’organisation de la salle, le matériel à utiliser etc. 

La toute première étape est de réfléchir à ce que l’on veut accomplir en termes de pratiques pédagogiques et d’activités d’apprentissage : on peut faire une liste détaillée de chacune de ces pratiques avec des scénarios pour exemple, permettant d’identifier les rituels, outils et comportements attendus. Cette liste permettra de dégager des verbes d’action et des micro-zones pour accomplir différentes pratiques ou activités (« Présenter », « Chercher », « Co-construire », « Se ressourcer », « Créer », « Produire »… etc).

Après cela (et seulement après), on peut prioriser la (ou les) zone(s) à mettre en œuvre, et tester des aménagements pour voir comment cela se passe.

Au bout d’un mois, il sera ensuite possible d’élargir le principe en ajoutant de nouvelles zones (en tenant compte des retours d’expérience accumulés sur la ou les zone(s) test).

Attention à ne pas se décourager ou à ne pas dévier de l’objectif final en revenant sur des principes d’organisation traditionnels qui viendraient annuler l’intention première : il faut être persévérant et beaucoup tester !

Quel est le mieux entre une table haricot et une table en C ?

Il n’y a pas de forme meilleure ou moins bonne : tout dépend de l’intention en termes d’activité et de scénario pédagogiques. Il faut donc réfléchir à cela en premier.

Quel fournisseur choisir pour le mobilier scolaire ?

Nous n’avons pas de préférence de fournisseur ou de constructeur : seul compte la capacité à gérer une démarche structurée et progressive. La classe flexible n’est pas seulement une question de ressenti. Manutan Collectivités dispose toutefois de principes de réflexion et de construction intéressants (comme le montrent les deux livres blancs à charger sur le site), et d’un assortiment riche permettant d’aboutir un grand nombre de projets.

Pourquoi se lancer en classe flexible ?

Le besoin de mettre en place une classe flexible émerge souvent de la difficulté à garder l’attention des élèves, ou de la difficulté à dépasser l’apprentissage par le «par cœur» par exemple.

Faire grandir la capacité d’apprentissage autonome de chaque enfant est le véritable objectif avec celui, bien sûr, d’assurer une véritable intégration des apprentissages et des fondamentaux.

Les élèves choisissent-ils leurs places librement en classe flexible ?

Le besoin d’une place attitrée peut-être un facteur stabilisant, un repère pour certains enfants (et selon les périodes). Toutefois, il semble important de co-construire un espace où les places sont dédiées à des activités et apprentissages plutôt qu’à des personnes.

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Vous allez aimer aussi...

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire