Aménagement des espaces éducatifs
Classe de demain

Secondaire

[ETUDE DE CAS] : Le rapport de l'espace vu par les architectes

29 mai 2018
Nouvelles classes

Et si l’architecture avait le pouvoir de contribuer à de meilleurs apprentissages à l’école ? Régulièrement salué parmi les meilleurs élèves par le PISA, le système éducatif finlandais reconnait l’influence positive d’une architecture bien pensée sur l’expérience scolaire des enfants… La collaboration entre architectes et utilisateurs du bâti éducatif s’impose alors comme une évidence. L’école de Saunalahti, près d’Helsinki, en est une illustration.

La Finlande, un bon élève…

La dernière enquête internationale PISA (Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves) de 2016 a mis en évidence le très bon score de la Finlande, 5e du classement sur 70 pays, (alors que la France ne figure qu’au 26ème rang). Un brillant palmarès qui ne se dément pas depuis le début des années 2000.

Nous pensons que l’architecture peut contribuer à ce que le temps passé à acquérir des connaissances s’enrichisse d’expériences excitantes - Ilkka Salminen

« Nous pensons que l’architecture peut être porteuse d’inspiration et placer un enfant dans une dynamique positive qui marquera ses années de scolarité et le poussera à s’ouvrir à toujours plus l’esprit », estime Ilkka Salminen, concepteur des plans de l’école avec ses associés du cabinet Verstas.

Depuis les années 2000, les architectes finlandais travaillent avec le monde de l’éducation pour traduire, dans la conception des écoles, la philosophie éducative de leur pays. L’ouverture sur l’extérieur, la lumière, la réduction du stress, des lieux adaptés à chaque tranche d’âge (l’éventail est vaste : de 7 à 19 ans) en sont les grands principes.

L’école de Saunalahti

En périphérie d’Helsinki, l’école de Saunalahti est ouverte sur 10 000 m² depuis la rentrée d’automne 2012 à 750 élèves répartis sur plusieurs classes, des classes maternelles jusqu’aux niveaux scolaires plus avancés (7 – 19 ans)

La prise en compte de la lumière

Des longues, très longues journées d’été, et un soleil si rare et si précieux en hiver ! Les architectes se sont employés à accorder une large prise en compte de la lumière. Ils ont dû explorer toutes les solutions susceptibles d’assurer une exposition optimale des locaux intérieurs à la lumière naturelle. Une préoccupation également valable pour les extérieurs : l’ombre du bâtiment ne se projette pas sur la cour !

Favoriser le travail en groupe

Les salles de classe ont été conçues pour le travail en ateliers ; elles sont dotées de portes vitrées qui communiquent avec les espaces voisins où travaillent les différents groupes. Outre la diffusion de la lumière dans tout l’espace, cette formule permet de créer en permanence une impression de volume et d’ouverture.

Favoriser l'orientation et créer une ambiance propice à chaque discipline

Chaque discipline est enseignée dans un secteur différent du bâtiment. Pour permettre aux élèves de se repérer facilement, les architectes ont prévu des univers monochromes : une discipline, une couleur choisie en fonction de l’atmosphère adéquate, différente selon que l’on s’adonne aux arts, à l’éducation physique, aux mathématiques ou à la littérature… Là aussi, l’architecture joue clairement un rôle de facilitateur pour les apprentissages.

Ouverture, liberté et quelques usages détournés…

La salle de classe n’a pas le monopole des apprentissages : elle est ouverte sur l’extérieur. Tout d’abord parce qu’elle est elle-même est d’ailleurs délimitée par des cloisons vitrées ; Et puis, parce que chacun est libre de sortir de classe pour se rendre ailleurs dans l’école et explorer l’établissement pour y trouver d’autres endroits où il se sent bien. Si les élèves se sentent mieux ailleurs que dans la salle de classe, l’architecte apporte la réponse : « nous avons fait en sorte que chaque espace, qu’il soit intérieur ou extérieur, se prête à l’acquisition des connaissances. » – la conception des lieux ne cloisonne pas l’apprentissage à la seule salle de classe !

Un lieu communautaire

L’école de Saunalahti est un lieu d’ouverture… par excellence ! Elément moteur de son quartier d’Esboo, en périphérie d’Helsinki, elle accueille les habitants avec par exemple sa bibliothèque ouverte au public le soir, sa garderie ou son club de loisirs pour les jeunes !

Hanna Sarakorpi, directrice de l’établissement confirme « Le bâtiment est au maximum de son utilisation quasiment toute la journée ». Ce véritable rayonnement social était-il prévu initialement ou a-t-il dépassé les espoirs et les intentions de ses concepteurs ?

Il y a ici toutes sortes de possibilités de synergies dont chacun de nous peut profiter - Hanna Sarakorpi

Saluée par plusieurs récompenses, l’école de Saunalahti… fait école ! Elle reçoit de multiples visiteurs professionnels de l’éducation ou de l’architecture, qui viennent y puiser l’inspiration.

Des initiatives de plus en plus nombreuses emboitent le pas, dans le monde entier : en Italie dans la province de Reggio Emilia, aux Etat-Unis avec la high tech High, au Japon avec l’école Takaharu Tezuka de Tokyo, au Royaume Uni avec les studios schools, et en France, avec la Living School. Ouverture vers la nature et vers les autres, joie de vivre et d’apprendre : des écoles qui ont envie de faire changer le monde !

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Laisser un commentaire
{{totalComments}} commentaires
Array
Auteur : Nicolas

Architecte d'intérieur

#Rigoureux #À l'écoute #Créatif

Commentaires ({{totalComments}})

  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}

Laissez un commentaire